Mardi 22 février 2011 2 22 /02 /Fév /2011 03:07

cargonoirboxCargo noir est un jeu d'enchères sur le thème de la contrebande. Les joueurs récupèrent des marchandises en misant des pièces sur différents ports (Rotterdam, Le Cap, New-York, Rio, Panama, Bombay, Tanger et Hong Kong). Si au tour suivant sa proposition, le joueur est seul à avoir misé sur un port donné, il empoche toutes les marchandises du port. Si un autre joueur a misé plus que lui, le joueur actif a la possibilité de surenchérir ou d'abandonner l'enchère en récupérant sa mise. Les marchandises sont stockées dans les entrepôts des joueurs avant d'être échangées contre des cartes rapportant des points de victoires. Le joueur avec le plus de points de victoire remporte la partie.

 

Titre : Cargo Noir
Année : 2011
Auteur : Serge Laget
Editeur : Days of Wonder
Nombre de joueurs : 2 à 5
Age minimum : 8 ans
Public : tous publics
Langue : français
Durée d'une partie : 1 h
Type : finances

 

 

 

 

 

Note : 72 %

Immersion 3/5

Nous incarnons des contrebandiers qui trafiquent de l'alcool, des armes, des antiquités, des voitures, des cigares, de l'ivoire, des joyaux, de l'or et de l'uranium, tout en sachant qu'aucune de ses marchandise ne vaut plus qu'une autre. Notons la présence non politiquement correcte de l'alcool mais aussi l'absence de deux des trois « marchandises » les plus trafiquées dans le monde (avec les armes), les drogues et les femmes. La mécanique ressemble plus à une joute de poker qu'à des trafics en tout genre, l'auteur avouant lui-même que le thème de départ était les marchands phéniciens. Pourtant, le remarquable travail graphique de Miguel Coimbra sur les plateaux collectifs et les plateaux individuels aidera grandement à se mettre dans la peau du personnage.

 

 Originalité 3,5/5

C'est assez courageux de la part d'un éditeur de jeu familiaux comme Days of Wonder de proposer un jeu de contrebandier. D'autant plus que le jeu se veut accessible dès 8 ans. La mécanique quant à elle propose des enchères relativement originales où l'on évite les fastidieuses basses propositions pour arriver immédiatement à des propositions légitimes. En effet si vous vous faites « attaquez » sur une mise, votre cargo n'effectuera d'action que lorsque adversaire ou vous même aura abandonné l'enchère. Cela incite les joueurs à proposer la « bonne » mise dès le début de l'enchère.

 cargonoirboard

Jouabilité 4/5

Pour peu que l'on saisisse que les positions prises par les cargos rapportent au tour suivant, c'est à dire après que tous les autres joueurs aient joué une fois, le jeu est dynamique et tourne vite. 1 résolutions des positions des cargos. Si vous êtes au casino , vous empochez deux pièces ; si vous êtes au marché noir vous pouvez échanger une marchandise avec celles disponibles ou piocher une nouvelle au hasard ; si vous êtes dans les autres ports que Macao, soit vous empochez les marchandises sur un port où vous êtes le seul à enchérir, soit vous augmentez une mise d'un port sur lequel quelqu'un a misez plus que vous ou vous vous retirez de l'enchère. 2 Echanges des marchandises contre des points de victoire : ici vous faites des set de marchandises sachant que ceux identiques valent plus que les différents. 3 Placement des cargos sur les destinations pour empocher 1 au tour suivant. Simple, rapide, efficace.

 

Interaction 3/5

La principale interaction réside à attaquer la mise d'un joueur sur l'un des ports, autre que Macao (le temple de tous les trafics). Pour ce faire, le joueur doit proposer une offre supérieur à celle déjà faites. L'un des deux joueurs n'empochera les marchandises du port que si l'autre se retire. Le joueur ayant misé le moins ayant la possibilité à son tour de surenchérir ou d'abandonner l'enchère.

 

Durée de vie 3/5

Cargo Noir a les défauts de ses qualités, se voulant accessible au plus grand nombre, il manque quelque peu de reprise pour les serials gamers. Les tours de jeux sont fluides mais répétitifs à la longue. La partie se déroule sur 11 tours à 2 ou 3 joueurs et 10 tours à 4 ou 5. La stratégie est un peu présente dans le choix des cartes (certaines rapportent peu de points mais des bonus et sont préférables en début de partie, les autres rapportent plus de points de victoire et seront prises en fin de partie).

cargonoir2.jpg 

Matériel 4,5/5

Days of Wonder a l'habitude de faire dans le haut de gamme et une fois de plus la mission est réussit. Les pièces sont suffisamment épaisses pour exécuter des piles comme au poker, les 54 cartes sont robustes et de bonne qualité. Vous trouverez 9 plateaux collectifs et 5 plateaux individuels, le tout illustré de main de maître par Miguel Coimbra. Sans oublier les 131 jetons de marchandises (14 de chacun des 9 types et 5 jokers) disponibles dans un sac.

 

Règles 4/5

Serge Laget a l'habitude faire dans le court et dense. Ici c'est toujours court (4 pages effectives à lire) et léger tant dans le ton que dans les explications. Les règles se lisent vite et s'expliquent en cinq minutes. La simplicité n'est pas l'ennemi du bien.

 

Opinion du testeur 3,5/5 

Ce n'est pas le meilleur jeu de Serge Laget en solo mais c'est un jeu à la forme de grande qualité et au fonds pouvant attirer le plus grand nombre. Les gros joueurs le trouveront un brin limité stratégiquement et répétitif à la longue mais les débutants seront enchantés par l'atmosphère qui s'en dégage, le travail d'illustration magnifique et la simplicité des règles et mécanismes.

 

 

Prochains tests : Twilight Imperium, Trader, L'Année du Dragon, Here I Stand, Sushi Bar, Les Princes de Florence, Age of Empires III...

Par Kabrateo - Publié dans : Commerce/Finances
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés